fbpx

Micronutrition en gynécologie

La Micronutrition est une discipline scientifique qui étudie les micronutriments, ces éléments vitaux en petite quantité présents dans notre alimentation.

L’application de la micronutrition en gynécologie est de plus en plus courante, car les micronutriments jouent un rôle crucial dans les différentes phases de la vie d’une femme, telles que la fécondité, la ménopause, la grossesse, etc.

Prise de rendez-vous au centre médical

Grossesse, allaitement, fertilité, contraception… 

La Micronutrition est une approche scientifique qui vise à optimiser la santé et le bien-être en fournissant à l’organisme les nutriments essentiels en quantité suffisante et équilibrée. Elle joue un rôle crucial dans la santé gynécologique des femmes en fournissant les micronutriments nécessaires pour les différentes phases de leur vie.

La Micronutrition en gynécologie permet de maintenir une fertilité saine, d’améliorer le confort pendant la ménopause, de favoriser le développement sain du fœtus et de prévenir les complications pendant la grossesse.

Les micronutriments importants pour chaque phase incluent le zinc, le sélénium, l’iode et le fer pour la fertilité, le calcium, la vitamine D, les acides gras oméga-3 et le magnésium pour la ménopause, et le fer, l’iode, l’acide folique, la vitamine D et le zinc pour la grossesse.

Techniques esthétiques corporelles

La micronutrition utile à la bonne santé de la femme

Fécondité

La fécondité est la capacité de concevoir et de porter un enfant.

Cette phase est influencée par plusieurs facteurs, notamment les micronutriments.

Le Zinc, le sélénium, l’iode et le fer sont les micronutriments les plus importants pour la fertilité féminine.

Le zinc est essentiel pour la synthèse des hormones sexuelles et le développement des ovules. Le sélénium est impliqué dans la formation des ovules et des spermatozoïdes, tandis que l’iode est important pour la production d’hormones thyroïdiennes qui régulent l’ovulation.

Le fer est important pour la production de sang, ce qui est crucial pour le transport de l’oxygène vers les cellules et les tissus. Il est également utile pour le développement cérébral et notamment des voies dopaminergiques de l’enfant. Une carence en fer pourra se répercuter chez le petit enfant en particulier sous forme de troubles de l’attention.

La ménopause

La ménopause est une période de la vie où les ovaires cessent de produire des œufs et où la production d’hormones diminue. Cette phase de la vie nécessite des micronutriments particuliers pour maintenir une santé optimale.

Le calcium est un micronutriment important pour la santé osseuse des femmes ménopausées.

La vitamine D est également importante pour l’absorption du calcium et la santé osseuse.

Les acides gras oméga-3 peuvent aider à réduire les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur et les symptômes dépressifs. Les graines de lin en particulier à raison de 50 gj selon une étude clinique publiée déjà il y a quelques années, permet la protection contre le cancer du sein

Le magnésium est également important pour la santé cardiaque, le sommeil et la réduction de l’anxiété.

L’apport en tryptophane permet également de restaurer le bon fonctionnement de la sérotonine souvent responsable des troubles fonctionnels psychologiques de la ménopause

La grossesse

La grossesse est une phase de la vie où les micronutriments sont très importants pour le développement du fœtus et la santé de la mère.

Le fer est un micronutriment essentiel pour la production de sang et la prévention de l’anémie pendant la grossesse. 

Il est également utile chez l’enfant notamment pour le développement cérébral en particulier les voies dopaminergiques. Une carence en fer pendant la grossesse est très fréquemment une des causes de l’apparition de troubles de l’attention et de l’hyperactivité chez le jeune enfant.

L’iode est important pour la production d’hormones thyroïdiennes qui régulent la croissance et le développement du fœtus.

L’acide folique est également crucial pour la croissance du cerveau et de la moelle épinière du fœtus.

La vitamine D est importante pour l’absorption du calcium et le développement osseux du fœtus.

Le zinc est important pour le développement du système immunitaire du fœtus et pour la croissance des cellules. Une carence chez le nouveau-né fait partie des causes habituelles de l’apparition d’un trouble de l’attention et d’hyperactivité

Syndrome premenstruel

Le syndrome prémenstruel (SPM) est un ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent chez certaines femmes avant leurs règles.

Ces symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales, une humeur dépressive, une fatigue, des maux de tête et des ballonnements.

La Micronutrition peut jouer un rôle important dans la gestion du SPM en fournissant les micronutriments nécessaires pour soutenir le corps pendant cette période.

Le SPM est causé par des fluctuations hormonales, en particulier les hormones féminines, les œstrogènes et la progestérone. Lorsque les niveaux de ces hormones changent au cours du cycle menstruel, cela peut avoir un impact sur les niveaux de neurotransmetteurs dans le cerveau, tels que la sérotonine, qui sont impliqués dans la régulation de l’humeur et du bien-être.

De plus, le SPM peut être associé à des niveaux élevés de stress oxydatif, qui peut endommager les cellules et provoquer des inflammations.

La Micronutrition peut aider à atténuer les symptômes du SPM en fournissant les micronutriments nécessaires pour soutenir la régulation hormonale et réduire le stress oxydatif.

Les micronutriments les plus importants dans la gestion du SPM comprennent les vitamines B6 et E, le magnésium, le calcium et les acides gras oméga-3.

La vitamine B6 est nécessaire pour la production de sérotonine, un neurotransmetteur impliqué dans la régulation de l’humeur et du bien-être.

Le magnésium est nécessaire pour la régulation de l’activité des récepteurs hormonaux et pour réduire le stress oxydatif.

Le calcium est important pour la régulation des contractions musculaires, y compris celles qui se produisent dans l’utérus pendant les menstruations.

Les acides gras oméga-3 ont des propriétés anti-inflammatoires et peuvent aider à réduire les douleurs abdominales associées au SPM.

La vitamine E est un antioxydant puissant qui peut aider à réduire le stress oxydatif. Elle peut également avoir un effet bénéfique sur les douleurs abdominales et la sensibilité des seins.

Enfin, certains minéraux tels que le zinc et le cuivre sont également impliqués dans la régulation hormonale et peuvent aider à atténuer les symptômes du SPM.

En conclusion, la Micronutrition peut jouer un rôle important dans la gestion du syndrome prémenstruel en fournissant les micronutriments nécessaires pour soutenir la régulation hormonale et réduire le stress oxydatif. Les vitamines B6 et E, le magnésium, le calcium et les acides gras oméga-3 sont les micronutriments les plus importants dans la gestion du SPM.

Les femmes souffrant de SPM peuvent considérer des compléments alimentaires riches en ces nutriments ou ajuster leur régime alimentaire pour inclure des aliments riches en ces micronutriments pour aider à soulager les symptômes.

Endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique courante qui affecte environ 1 femme sur 10 en âge de procréer. Elle se caractérise par la présence de tissu endométrial en dehors de l’utérus, souvent dans la cavité pelvienne. Cette maladie peut entraîner des douleurs pelviennes, des saignements abondants et des difficultés à concevoir.

Les causes exactes de l’endométriose ne sont pas encore bien comprises, mais on pense que des facteurs génétiques, environnementaux et hormonaux y contribuent. Les femmes dont les proches parents ont souffert d’endométriose ont également un risque accru de développer la maladie.

La physiopathologie de l’endométriose implique la croissance anormale de tissu endométrial en dehors de l’utérus, souvent dans la cavité pelvienne. Ce tissu peut former des adhérences et des lésions, ce qui peut entraîner des douleurs, des saignements abondants et des difficultés à concevoir.

Les symptômes de l’endométriose varient selon la gravité de la maladie, mais peuvent inclure des douleurs pelviennes intenses, des douleurs pendant les rapports sexuels, des saignements menstruels abondants et une infertilité. Les femmes qui souffrent d’endométriose peuvent également éprouver de la fatigue, des nausées et des douleurs intestinales.

Le diagnostic de l’endométriose peut être posé par un examen clinique et des tests d’imagerie tels qu’une échographie ou une IRM. La laparoscopie est souvent utilisée pour confirmer le diagnostic.

Les complications de l’endométriose peuvent inclure des adhérences, des kystes ovariens et une infertilité. Dans les cas graves, la maladie peut également entraîner des complications urinaires ou intestinales.

Les traitements habituels de l’endométriose comprennent la prise de médicaments anti-inflammatoires, de contraceptifs oraux ou de progestatifs. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer les lésions ou les adhérences.

En ce qui concerne les nutriments essentiels, il est important pour les femmes atteintes d’endométriose de maintenir une alimentation équilibrée et riche en nutriments tels que les vitamines B, D et E, le magnésium et les acides gras oméga-3. Des études ont également montré que certains nutriments tels que la vitamine D, le zinc et les acides gras oméga-3 peuvent aider à réduire l’inflammation et les douleurs associées à l’endométriose.

En résumé, l’endométriose est une maladie gynécologique courante qui peut causer des douleurs pelviennes intenses et des difficultés à concevoir. Le diagnostic peut être posé par un examen clinique et des tests d’imagerie, et les traitements

Dr Richter

Docteur Jean-Philippe Richter

Médecin praticien FMH

Grossesse
J’attend un bb

« Depuis que j’ai suivi les conseils nutritionnels et que j’ai pris les compléments à alimentaires que m’a prescrit mon médecin, fini les douleurs pendant les règles, la mauvaise humeur, les jambes lourdes qui me pourrissaient la vie »

Sylvie

Patiente

Docteur Richter Jean-Philippe

Clinique La Prairie - Pure Clinic

Votre santé commence ici

Prenez rendez-vous

Ou appeler : La Prairie: 021 989 33 50 ou  Pure Clinic: 027 322 75 78

 

Pin It on Pinterest

Share This