Ce syndrome très fréquent touche une grande partie de la population.

Une altération de la flore intestinale va déclencher une hyper perméabilité de la paroi intestinale.

Elle aura pour conséquence de multiples gênes fonctionnelles, ballonnements, troubles du transit, douleurs abdominales.

Si en temps normal les micronutriments sont absorbés et les macro molécules sont refusées, dans le LGS, c’est juste l’inverse.

On aura alors

  • Entrée massive d’antigènes
  • Entrée massive de pathogènes
  • Entrée massive de toxines
  • Entrée d’aliments non digérés

Cela va déclencher une hyper stimulation et surcharges du système immuniatire, engendrant:

  • Maladies inflammatoires : réaction exagérée par rapport à la nécessité: formation accrue de complexe Ag-Ac et dépôt intempestif de ceux-ci à différents niveaux (articulaire notamment).
  • Maladies allergiques : réaction inflammatoire déclenchée contre une ennemi fictif (considéré comme un ennemi redoutable alors qu’inoffensif et habituellement bien toléré).
  • Maladies auto-immunes : réaction inflammatoire contre un constituant du soi considéré comme un ennemi ( accroissement des erreurs, mimétisme moléculaire)

Lorsque la fonction de barrière intestinale est altérée, le foie subit un surcroit de travail.

Le “Leaky gut syndrome”  force le foie à traiter des plus grosses quantités de “toxiques”.

Ce stress peut conduire à un état inflammatoire systémique accru.

Le «Leaky Gut Syndrome» est probablement la cause méconnue principale de la majorité des maladies chroniques