Lun-Ven - 08:30 - 18:30

027 324 42 52

Avenue de la Gare 3, 1950 Sion, Suisse

0
  • No products in the cart.
Top

Toxine botulique

Toxine botulique

La toxine botulique (Botox, Dysport, Vistabel, Azzalure, BoCouture…) élimine les rides d’expression du visage en diminuant l’action des muscles sous-jacents.

Utilisée essentiellement au niveau du front, elle permet d’éviter un lifting plus contraignant en supprimant les rides, tout en conservant une bonne mobilité du visage.

La toxine botulique bien utilisée est la technique esthétique la plus facile à effectuer, et la moins risquée. Son effet disparaît après quelques mois.

Technique d’injection de la toxine botulique

Elle consiste à injecter des micro gouttes au niveau des muscles dont on veut diminuer l’hypertonie.

Ces gouttes vont paralyser le muscle, par le biais de certains récepteurs qui seront détruits.

Avec le temps, le corps les reconstruit, d’où la nécessité de renouveler les injections.

Attention: il faut être patient car des séances trop rapprochées risquent d’entraîner la création d’anticorps contre la toxine botulique qui agira de moins en moins longtemps.

Résultats et entretien d’injection de la toxine botulique

Au bout de quatre à cinq jours, les résultats sont visibles: lifting spontané de la moitié supérieure du visage.

Le front est lisse, ayant perdu son caractère sévère et triste. Les plis des pattes d’oie sont très diminués, voire totalement supprimés. Le pourtour des yeux est lissé.

Au bout de quatre à six mois, l’effet s’atténue. Il faut réinjecter.

En général, trois séances suffisent pour un effet durant ensuite de six à douze mois.

Indications de la toxine botulique

C’est le traitement idéal des rides du lion ou de la patte d’oie, rides d’expression.

Il est possible de traiter d’autres rides d’expression à condition d’en avoir une bonne expérience.

On peut ainsi injecter le muscle carré du menton pour éliminer les aspects disgracieux du menton,  le pli de l’amertume ou la lèvre supérieure.

Inconvénients

De petites ecchymoses peuvent apparaître, mais disparaissent en deux jours.

Des sensations surviennent dans la semaine qui suit, comme des petits tiraillements du front.

La mobilité est diminuée, mais pas figée si le traitement est fait au bon endroit.

Des maux de tête fugaces peuvent survenir. S’ils persistent plusieurs jours, l’injection frontale a été effectuée un peu trop haut près du cuir chevelu. Aucun caractère de gravité, mais quelques jours de céphalées.